• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

G. D. Zydées-Reçues sur les normes automobiles

28102010

fr1.gif 

Monsieur G. D. Zydées-Reçues :  Si les petites voitures françaises ne sont pas chères, c’est parce que les constructeurs ont moins de normes que sur les grosses berlines étrangères.

Antibrouillard : Erreur ! Tous les véhicules européens doivent répondre à plus de 45 normes et réglementations communes sur la sécurité (active et passive),  l’éclairage et la signalisation, l’environnement,… avant d’être mis sur le marché ! Petite ou grande, la voiture est parmi les biens les plus réglementés au monde. Désolé de vous contredire cher ami.

François Article de François.




Les attentes du public en matière de voiture électrique

27102010

Modulo watt  

L’association Modulowatt, créée au début de 2008 pour regrouper les projets et discussions sur les changements à apporter à la petite citadine de demain, a présenté au Mondial de l’Automobile un démonstrateur de son système de recharge et de convoyage de véhicules électriques. Elle a profité du salon pour demander au public – 536 personnes ont été interrogées – quelles étaient ses attentes en termes de véhicules « verts ». Il ressort de cette étude, publiée par le quotidien 20 Minutes, que les usagers ne croient pas que la voiture électrique s’imposera à court terme. En effet, seuls 22 % d’entre eux pensent que le véhicule électrique sera la voiture préférée pour la mobilité urbaine d’ici à 5 ans, contre 45 % dans les 5 à 10 ans et 23 % dans 10 à 20 ans (5 % prévoient que cette mutation se produira dans 30 à 50 ans, 1 % pense que cela n’arrivera jamais et 3 % ne se prononcent pas).

Une voiture électrique paraîtrait intéressante à quelque 38 % des sondés si elle disposait de plus de 200 km d’autonomie, mais 33 % d’entre eux se satisferaient de 200 km, 21 % de 150 km et 9 % de 100 km.

Les conducteurs de voitures électriques préféreraient recharger leur véhicule dans leur parking (61 % des personnes interrogées), en bas de chez eux durant la nuit (41 %), sur la voie publique (22 %), dans une station d’échange de batteries (17 %) ou dans un parking souterrain (15 %).

Enfin, 53 % des personnes interrogées pensent qu’elles devraient recharger leur véhicule électrique s’il ne lui restait que 20 à 50 km d’autonomie, mais 20 % d’entre elles le feraient avec une autonomie comprise entre 50 et 100 km. Aux deux extrémités, 17 % des sondés attendraient que l’autonomie ne soit plus que de 5 à 10 km pour recharger, tandis que de 10 % d’entre eux, d’une nature beaucoup plus prudente, le feraient avec une autonomie de plus de 100 km.

Alexandra Article d’Alexandra




Histoire de l’automobile populaire : « Pimp my Ride »

25102010

untitled.bmp 

L’émission de télé américaine  « Pimp My Ride* » est une icône de l’histoire populaire de l’automobile. Elle a été diffusée sur MTV, pour la première fois le 4 mars 2004, avec comme présentateur le rappeur Xzibit et ses équipes super lookées. Le concept est de prendre de semi-épaves appartenant à des téléspectateurs et de les faire remettre en état par les mécaniciens de l’atelier West Coast Customs (pour les quatre premières saisons) puis Galpin Auto Sports (pour les cinquième et sixième saisons). Ces officines du délire automobile sont peuplées de génies de l’impossible qui vont installer un jacuzzi dans un pickup, rabaisser la caisse à 2cm du sol ou brancher un lance flammes sur le pot d’échappement. Au total, le prix des accessoires et modifications est au moins cent fois supérieur à celui de la voiture telle qu’elle est présentée au début de l’émission. L’épisode est toujours organisé selon un schéma classique : le propriétaire de la « voiture » montre l’état d’épave du véhicule puis, Xzibit se rend chez lui. A la vue du rappeur (et des caméras), les cris de joie fusent : « F.ck » pour les garçons et « Oh my God » pour les filles. Le public choisi est toujours à la limite de l’Amérique profonde (certains réussissent à parler un anglais assez correct).  C’est ensuite une vision résumée du rêve américain qui se déroule devant nos yeux : une équipe de balafrés, d’ex-taulards tatoués, de roadies décharnés, se met en place et « ensemble » va résoudre le problème. Dans le briefing, on voit que chacun est «le» spécialiste de son sujet. Double mythe culturel : la voiture, symbole de l’Amérique indépendante –  on ne peut pas laisser quelqu’un sans cheval ou sans voiture – et l’équipe, symbole de l’Amérique des pionniers, des défricheurs, des vrais américains… L’émission se termine toujours par la présentation de la bête. On peut constater que les « F.ck » et les « Oh my God » reviennent avec force gloussements et cris gutturaux. Les propriétaires concluent d’ailleurs toujours en posant auprès de leur automobile : « Merci, Pimp my Ride, ma vie a changé et tout va maintenant aller beaucoup mieux ».

Qui a dit que l’automobile n’était pas une étoile du drapeau américain ?

François Article de François.

*On pourrait traduire par « Donne à ma caisse un look digne d’un mac des années 70 ».




Le Mondial est terminé…

19102010

9782070292721.jpg 

Antibrouillard va reprendre un rythme plus régulier après ces quelques jours de repos. Le Mondial 2010 s’est achevé dans une ambiance positive et même un succès commercial pour les exposants avec un retour remarqué du plaisir automobile. Le chiffre de fréquentation, 1 200 000 visiteurs, est inférieur à 2008 mais ce n’est franchement pas si mal en pleine quinzaine de grèves répétées des transports. Le 12 octobre, avec 25 000 visiteurs seulement (au lieu de 75 000!), on se sentait même un peu seuls, à la Porte de Versailles.

A ce Mondial 2010, on a pu voir de très belles voitures et des concepts qui marquent bien l’identité future de certaines marques. On s’en reparlera.

François Article de François.




Souvenirs, souvenirs …

15102010

Après avoir convaincu M. G.D. Zydées-Reçues qu’il était possible d’acheter des voitures sur le Mondial, passons à des achats un peu moins coûteux. Lors de votre visite au salon de l’auto, vous pourrez trouver des souvenirs pour toutes les bourses. Porte-clés, affiches et t-shirts arborant le logo multicolore du Mondial vous attendent dans les boutiques officielles du salon. Mais ce n’est pas tout ! De nombreux constructeurs disposent de boutiques sur leur stand. Alors, faute de vous acheter la C4 WRC de Sébastien Loeb pour jouer au pilote sur les routes, vous pourrez toujours l’acheter en modèle réduit pour les petits et les grands ! 

Cindy Article de Cindy

Boutique officielle du mondial Boutique Mercedes Boutique Mini Boutique Peugeot Boutique Citroën







bobber de l'ours |
raptor350 |
Xavier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES LECHEURS DE TARMAC
| Scooter et moto 125
| Coupe de France Promosport ...