La grande évasion

16 09 2011

Fouille véhicule 

Il y a 50 ans (le 13 août 1961 pour être précis), le Mur de Berlin était construit, séparant la capitale allemande en 2 et symbolisant la frontière entre République démocratique allemande (à l’Est) et République fédérale d’Allemagne (à l’Ouest, donc).

Le « mur de la honte » – comme il a ensuite été surnommé – visait à réduire l’exode massif des Allemands de l’Est vers la RFA voisine. Malgré tout, d’ingénieux automobilistes ont habilement détourné leur moyen de locomotion pour faire « passer » des amis ou de la famille à l’Ouest.

Dans cette Austin Healey 3000 MKIII de 1967, une personne éprise de liberté pouvait se cacher à côté du compartiment moteur le temps de passer la frontière, mais probablement guère plus longtemps ; la position devait en effet être particulièrement inconfortable, entre le manque d’espace et la chaleur dégagée par le moteur.

Austin Healey 3000 MKIII a Austin Healey 3000 MKIII b

Austin Healey 3000 MKIII c

Le coffre de cette Mercedes devait être légèrement plus confortable, même à trois.

Coffre Mercedes

Pour les plus inventifs, le coffre se dotait d’un double fond, bon moyen de contourner des fouilles rudimentaires (après quelques évasions réussies, les gardes se sont hélas montrés plus pointilleux).

Double fond

Des automobilistes vraiment déterminés et particulièrement bricoleurs ont même pensé à évider le siège passager d’une Matra-Simca Bagheera, permettant à la personne souhaitant passer le Mur de s’y cacher. Pour la petite histoire, entre 1974 et 1983, 16 personnes ont pu rejoindre la RFA dans cette voiture.

Siège evidé Matra-Simca Bagheera

Des voitures assez improbables ont été utilisées pour ces passages de l’Est à l’Ouest, notamment la petite Goggomobil T250.

Goggomobil T250 a 

Malgré cette petite taille, un adulte (souple si possible) pouvait se dissimuler au niveau des roues avant.

Goggomobil T250 b

La BMW Isetta et la Coccinelle, elles-mêmes assez petites, ont également eu leur rôle à jouer dans des évasions d’Allemands de l’Est.

BMW Isaetta a BMW Isaetta b

VW Coccinelle

 

Mais évidemment, si la voiture était grande, cela facilitait le transport de la personne cachée, à l’image de cet « évadé » allongé derrière le tableau de bord d’une Cadillac Coupe DeVille de 1958.

CadillacCoupeDeville a CadillacCoupeDeville b

A l’évidence, le confort était rudimentaire, même dans les plus grandes voitures, mais la quête de liberté a su révéler l’ingéniosité et le courage de ces automobilistes allemands.

Source AutoBild 12/8/11 

Cindy Article écrit par Cindy


Actions

Informations



Une réponse à “La grande évasion”

  1. 4 10 2011
    maria (15:24:36) :

    Très intéressant article, merci!

Laisser un commentaire




bobber de l'ours |
raptor350 |
Xavier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES LECHEURS DE TARMAC
| Scooter et moto 125
| Coupe de France Promosport ...