• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Les pilotes de formule 1, des conducteurs comme les autres ?

26102011

 As du volant

Nous nous sommes tous demandé, en voyant les bolides de Formule 1 tourner à des allures folles sur les circuits du monde entier si leurs pilotes étaient aussi des têtes brûlées dans leur vie de tous les jours ou s’ils pouvaient rouler comme de sages « pères de famille ». L’Equipe s’est posé la même question et a donc sollicité les 24 coureurs engagés en Grand Prix. 22 d’entre eux ont accepté d’ouvrir leur portes et de dévoiler la voiture qu’ils conduisent au quotidien, les autres modèles dont ils disposent dans leur garage, ainsi que la voiture de leurs rêves. Si certains de ces pilotes ne nous surprennent pas en révélant un goût immodéré pour les modèles (très) sportifs, d’autres se font remarquer en affichant une préférence pour des modèles accessibles au commun des mortels. Ainsi, Jérôme d’Ambrosio, pilote chez Virgin Racing-Cosworth, roule chaque jour en Renault Laguna III, n’a pas encore acheté d’autre voiture et ne rêve d’aucun modèle en particulier, s’estimant chanceux de piloter une F1. De même, Jaime Alguersuari (Toro Rosso-Ferrari) roule simplement en Seat León Cupra R et Exeo, même s’il rêve d’une Ferrari 599 GTO. Son collègue Sébastien Buemi roule en Volkswagen Golf VI R, qu’il juge « pas trop m’as-tu-vu », mais possède toutefois une Chevrolet Camaro SS un peu plus détonante ! 

Voir toutes les réponses :

Equipe 25/10/11

Jarno Trulli (Team Lotus-Renault) explique qu’il n’est pas vraiment un passionné de voiture de route. « Du moment qu’elle est sûre et confortable, ça me va », indique-t-il simplement, précisant qu’il choisit ses voitures en fonction de l’endroit où il se trouve, mais qu’il s’agit souvent d’une voiture imposante, sûre et…lente !
Plus insolite, le pilote japonais Kamui Kobayashi ne possède pas de voiture, jugeant qu’il n’en a pas l’utilité !!! 

Alexandra Article écrit par Alexandra 




« Vieilles américaines », tous à Cuba !

12102011

Drapeau Cuba

Depuis le 1er octobre, un nouveau marché vient de s’ouvrir pour l’industie automobile. En effet, les cubains peuvent désormais vendre et acheter des véhicules. Leur commerce avait été interdit depuis l’arrivée de Fidel Castro en  février 1959. Seuls celles enregistrées avant cette date pouvaient être vendues. C’est le frère d’ « el comandante », Raul Castro, qui, pour moderniser le pays, a introduit une part d’économie de marché. Il permet ainsi de relancer officiellement la vente d’automobiles à Cuba.

Vieilles américaines Vieille américaine 1

Les vieilles voitures américaines, toujours en circulation, qui avaient fait la réputation du pays , sont vouées à disparaître et/ou à être rachetés par des collectionneurs. Un énorme trafic se met en place avec des prix pouvant atteindre 80 000 dollars américains pour une « vieille américaine » en état de rouler.

Vieille américaine 3 Vieille américaine 2

Désormais, vous n’irez plus à Cuba pour ses langoustes, ni pour ses cigares, mais pour ses « vieilles… américaines ».

Emmanuel Article écrit par Emmanuel







bobber de l'ours |
raptor350 |
Xavier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES LECHEURS DE TARMAC
| Scooter et moto 125
| Coupe de France Promosport ...